16.02.2017Communiqué CNA-SYNAM-SYNEA-UNSAF : « Audioprothèse : les études récentes ouvrent la voie à l’amélioration du remboursement »

La publication de multiples travaux dans la récente période a permis de dresser un état des lieux précis et incontestable de l’audioprothèse dans notre pays. La profession se félicite de cette avancée qui permet d’en finir, de façon définitive, avec un certain nombre d’idées reçues et d’approximations à l’égard de tout un secteur. La sincérité de la profession, le rôle de l’audioprothèse dans la prévention de la perte d’autonomie et la qualité de vie apportée aux personnes appareillées, sont désormais incontestables. Le CNA, le SYNAM, le SYNEA et l’UNSAF appellent les pouvoirs publics à engager l’amélioration de la prise en charge par l’assurance maladie, attendue de longue date par les patients.

pdf_button Lire le Communiqué

08.02.2017Info presse : « Santé : un audioprothésiste Vice-président du CNPS »

Dans le cadre du renouvellement des instances du Centre national des professions de santé libérales (CNPS), la profession d’audioprothésiste a été mise particulièrement en avant en accédant à l’une des six vice-présidences en la personne de Luis Godinho, Président de l’UNSAF.

pdf_button Lire le Communiqué

18.01.2017Communiqué « Santé : l’Autorité de la concurrence à rebours de la volonté des Français »

En février 2016, l’Autorité de la concurrence annonçait une enquête sur le secteur de l’audioprothèse avec deux présupposés : les « rentes » et « marges » des professionnels et une solution toute trouvée, les « réseaux de soins », régulièrement encensés par l’Autorité. L’enquête a démontré une réalité bien différente : la grande efficience du secteur de l’audioprothèse, tout en passant sous silence les graves manipulations de l’opinion publique et les pratiques contestables des « réseaux de soins ». Plutôt que d’admettre que la principale mesure à préconiser, une augmentation du remboursement, relève des autorités de santé, elle a préféré, pour justifier l’existence de son enquête sectorielle, un « découplage » qui n’existe nulle part en Europe et conduirait à une augmentation des prix et à une diminution de la qualité.
L’Autorité, aveuglée par une « idéologie de la concurrence », critique la « mutualisation » des coûts et pousse à « une individualisation des prix en fonction de la demande de suivi », allant à rebours des fondements de notre système de santé. Pourtant, alors que la santé et le remboursement de l’audioprothèse font désormais partie des débats de la Présidentielle, les enquêtes d’opinion convergent pour montrer l’attachement très fort d’une large majorité de Français au modèle solidaire de notre Sécurité sociale.

pdf_button Lire le Communiqué 

Visualiser la présentation de la conférence de presse (format zip)

14.12.2016Communiqué « Avis de l’Autorité de la Concurrence : l’Unsaf dénonce une approche purement consumériste et une volonté de privatisation du système de santé »

L’Autorité de la Concurrence vient de rendre publiques les conclusions de son enquête sectorielle sur les audioprothèses. Celles-ci sont exclusivement guidées par une approche de consommation, sur fond de privatisation du système de santé. L’Unsaf dénonce cette posture et appelle les Pouvoirs Publics à maintenir l’audioprothèse dans le champ de la santé dans l’intérêt des patients, intérêt qui a visiblement échappé à l’Autorité de la Concurrence.

pdf_button Lire le Communiqué

05.12.2016Communiqué « Le Gouvernement améliore le remboursement de l’audioprothèse au bénéfice des patients et de la santé publique »

Le Gouvernement a annoncé ce 2 décembre une amélioration du remboursement de l’audioprothèse. L’Unsaf a été entendu : de longue date, le syndicat des audioprothésistes avait fait des propositions pour diminuer le reste à charge moyen, actuellement de 1000€ par oreille chez l’adulte. Cette mesure doit s’accompagner d’une rénovation de la réglementation de l’audioprothèse afin de maintenir le haut niveau de satisfaction des déficients auditifs équipés de notre pays, le meilleur d’Europe, et de faire cesser les pratiques trompeuses.

pdf_button  Lire le Communiqué

 

01.12.2016Communiqué « L’Unsaf salue la parution d’une étude de l’Assurance maladie sur l’audioprothèse »

L’Assurance maladie vient de publier une première étude sur le marché de l’audioprothèse. Pour la première fois, des chiffres officiels confortent les données avancées à de nombreuses reprises par l’Unsaf. Ils donnent à voir la réalité d’un secteur devenu crucial au regard du vieillissement de la population et démontrent, à travers les données de renouvellement, l’intérêt médico-économique de la facturation forfaitaire de l’équipement et de l’accompagnement. De plus, cette étude permet d’en finir avec les idées reçues sur le secteur et constitue le socle attendu pour engager un travail constructif avec l’Assurance maladie pour améliorer la prise en charge de l’audioprothèse par le régime obligatoire.

L'étude de l'Assurance maladie « Le marché de l'audioprothèse en 2015 »

pdf_button Lire le Communiqué

14.11.2016Communiqué Cna-Synam-Synea-Unsaf : « Bonnes pratiques en audioprothèse : la profession s’engage ! »

Pour la première fois, l’ensemble de la profession a décidé de formaliser et de promouvoir les « 10 engagements de l’audioprothésiste » en direction des patients. Cette charte de bonnes pratiques constitue une étape essentielle du travail que la profession est déterminée à mener afin de donner davantage de visibilité à sa démarche qualitative et déontologique. Elle illustre aussi la vérité d’un métier trop souvent injustement dénigré.

pdf_button Lire le Communiqué

pdf_button Charte des bonnes pratiques de l’audioprothésiste

13.10.2016Communiqué « Rattrapage du remboursement de l’audioprothèse par la Sécurité Sociale : l’idée avance, l’UNSAF prête à agir »

La ministre de la Santé a évoqué le 11 octobre dernier la nécessité d’une « réflexion » à une « prise en charge améliorée » de l’audioprothèse. Une enveloppe de 100 millions d’euros en année pleine permettrait de diviser par deux le reste-à-charge moyen des adultes, actuellement d’environ 1 000 € par oreille. Si toutes les personnes malentendantes susceptibles d’être appareillées l’étaient effectivement, on économiserait entre 1,7 et 2,1 milliards d’euros de soins.

pdf_button Lire le Communiqué

04.10.2016Communiqué « Réseaux de soins : l’UNSAF réclame leur évaluation publique conformément à la loi »

Les résultats, sans nuances ni démarche contradictoire, de « L’Observatoire citoyen des restes-à-charge » illustrent la partialité de cette structure sous l’influence de Santéclair. L’UNSAF, qui constate la dégradation de la qualité et de l’information en audioprothèse sous l’action des réseaux de soins, réclame leur évaluation sérieuse par les Pouvoirs publics, comme le prévoit d’ailleurs la loi. L’UNSAF rappelle également l’impérieuse nécessité d’imposer une négociation directe entre syndicats et complémentaires santé.

pdf_button Lire le Communiqué

04.07.2016Communiqué « L’UNSAF s’engage pour valoriser la qualité des pratiques des audioprothésistes »

Les enjeux de santé publique de l’audioprothèse ne font plus débat. Dans ce contexte, et pour contribuer à promouvoir une profession aux contours mal connus, l’UNSAF a engagé une action de valorisation de la qualité et des bonnes pratiques. La première charte des bonnes pratiques en audioprothèse à destination des patients est maintenant disponible. Le Ministère de la santé va être sollicité afin d’aboutir à un décret définissant les règles de bonnes pratiques professionnelles. Afin qu’une étude et une prévision des besoins en termes d’effectifs de la profession puissent être établies, l’ONDPS sera sollicité.
Ces trois initiatives démontrent la volonté de l’UNSAF et des audioprothésistes, d’encadrer et de valoriser la qualité. Elles constituent une contribution positive pour la satisfaction des patients, au moment où la situation commande aux pouvoirs publics de revaloriser les niveaux de remboursement.

pdf_button Lire le Communiqué

pdf_button Découvrir la « Charte des bonnes pratiques de l’audioprothésiste »

17.06.2016Communiqué « L’UNSAF salue la position du CISS en faveur d’une politique volontaire en matière d’audioprothèse »

Alors que la question de l’accès à l’audioprothèse est devenue un enjeu de santé publique et au-delà, une question de société, des voix de plus en nombreuses, parmi lesquelles des économistes, des épidémiologistes, s’élèvent pour que les Pouvoirs publics s’emparent de ce sujet. Le CISS vient, à son tour, de prendre une position très responsable sur ce sujet, que l’UNSAF tient à saluer.

Le communiqué de presse et la note du CISS « Faciliter l'accès à l'audioprothèse ! » :
http://www.leciss.org/espace-presse/communiqu%C3%A9s-de-presse/faciliter-l-acces-a-l-audioprothese

pdf_button Lire le Communiqué

Vous êtes ici : Accueil

Partager sur les réseaux sociaux